Navigatrice

Navigatrice

Amélie GRASSI

25 ans

Navigatrice

Vit à Lorient

Née le 09 mai 1994 à La Rochelle

Formation :

  • Juriste droit social, Recherche
  • Master 2 recherche en droit social, Université Paris II Panthéon-Assas
  • Master 1 droit social, Université Paris I Panthéon Sorbonne
  • Licence de droit Privé, Université de Nantes

Début des navigations : bébé

Début compétition : 13 ans, 2008

Amélie Grassi

25 ans

Navigatrice

Vit à Lorient

Née le 09 mai 1994 à La Rochelle

Formation :
Juriste droit social, Recherche
Master 2 recherche en droit social, Université Paris II Panthéon-Assas
Master 1 droit social, Université Paris I Panthéon Sorbonne
Licence de droit Privé, Université de Nantes
Début des navigations : bébé
Début compétition : 13 ans, 2008

Qui est Amélie GRASSI ?

Amélie est née à La Rochelle et elle y réside jusqu’à l’adolescence. À cette époque, Amélie pratique la danse classique au Conservatoire. Pourtant, elle baigne dans le nautisme avec ses parents qui la font naviguer dès ses premiers mois.

Sa maman : Mini Transat 2009, actuellement Chef de projet chez Team Actual-Leader.

Son papa : chef d’entreprise dans le nautisme, à participé à la Route du Rhum 2010 sur un class’40, Transat Québec Saint-Malo 2008 ainsi que la Transat Jacques Vabre 2007.

Amélie suit ma maman en 2008 qui déménage en Bretagne, pour elle débute la régate, principalement en catamaran. Au lycée Amélie intègre le sport étude de La Baule en 29er. En 2012 débute les études supérieures en droit qu’elle adore et donc, navigue moins, mais suffisamment pour poursuivre la régate à haut niveau.

En 2015, Amélie déménage à Paris pour bénéficier du meilleur cadre pour ses études/recherche en droit social, à la Sorbonne puis à Assas. Elle est diplômée juriste en 2017 avec le Prix du meilleur mémoire de recherche de l’année.

Amélie doit choisir entre sa thèse et la Mini Transat : son choix déménager en Bretagne, option Mini Transat! L’idée est de réaliser ce rêve de Mini Transat et retourner faire sa thèse.

En 2018 et 2019, sur le circuit Mini 6,50, Amélie s’épanouit au large et c’est une révélation. La rencontre avec Loïck Peyron consolide le projet qui lui trotte dans la tête : devenir navigatrice professionnelle. Amélie a confirmé des capacités exceptionnelles, sportivement mais aussi moralement en repartant 14 H après toute la flotte en 61e position et finissant 8e de l’autre côté de l’atlantique du jamais vu dans l’histoire de la mini transat, ce qui lui permet de terminer sur le podium du Championnat de France avec la médaille de Bronze.

Qui est Amélie GRASSI ?

Amélie est née à La Rochelle et elle y réside jusqu’à l’adolescence. À cette époque, Amélie pratique la danse classique au Conservatoire. Pourtant, elle baigne dans le nautisme avec ses parents qui la font naviguer dès ses premiers mois.

Sa maman : Mini Transat 2009, actuellement Chef de projet chez Team Actual-Leader.

Son papa : chef d’entreprise dans le nautisme, à participé à la Route du Rhum 2010 sur un class’40, Transat Québec Saint-Malo 2008 ainsi que la Transat Jacques Vabre 2007.

Amélie suit ma maman en 2008 qui déménage en Bretagne, pour elle débute la régate, principalement en catamaran. Au lycée Amélie intègre le sport étude de La Baule en 29er. En 2012 débute les études supérieures en droit qu’elle adore et donc, navigue moins, mais suffisamment pour poursuivre la régate à haut niveau.

En 2015, Amélie déménage à Paris pour bénéficier du meilleur cadre pour ses études/recherche en droit social, à la Sorbonne puis à Assas. Elle est diplômée juriste en 2017 avec le Prix du meilleur mémoire de recherche de l’année.

Amélie doit choisir entre sa thèse et la Mini Transat : son choix déménager en Bretagne, option Mini Transat! L’idée est de réaliser ce rêve de Mini Transat et retourner faire sa thèse.

En 2018 et 2019, sur le circuit Mini 6,50, Amélie s’épanouit au large et c’est une révélation. La rencontre avec Loïck Peyron consolide le projet qui lui trotte dans la tête : devenir navigatrice professionnelle. Amélie a confirmé des capacités exceptionnelles, sportivement mais aussi moralement en repartant 14 H après toute la flotte en 61e position et finissant 8e de l’autre côté de l’atlantique du jamais vu dans l’histoire de la mini transat, ce qui lui permet de terminer sur le podium du Championnat de France avec la médaille de Bronze.

PRESSE

TÉMOIGNAGES

Loïck Peyron

… On voit dans son regard l’intelligence
et sa passion de la mer et de la voile.

Yves Le Blevec

… Elle est vraiment très forte
et elle comprend très vite !

Les courses les plus importantes

Planning class’40

Contact

15 + 10 =